Histoire et géographie

Disparition de 58 % des vertébrés

La pression anthropique contre la biodiversité - Rapport du WWF de 2016
Mise à jour : 21 novembre 2016

EDD : des pistes de travail proposées par Eduscol

En un peu plus de quarante ans (de 1970 à 2012) les populations de vertébrés ont diminué de 58 % ; la diminution atteint 81 % pour les seuls milieux d’eau douce. Le rapport « Planète vivante » publié par le fond mondial pour la nature du WWF indique qu’à ce rythme les populations de vertébrés pourraient diminuer à près des deux tiers d’ici 2020, soit en cinquante ans.

C’est la pression anthropique sur les écosystèmes qui serait la cause de ces disparitions. L’agriculture, l’urbanisme, la foresterie détruisent les habitats ; la chasse, la pêche, le braconnage surexploitent les espèces ; il faut également ajouter la pollution, les espèces invasives, les maladies, le réchauffement climatique. Selon les scientifiques, l’humanité utilisait 1,6 planète pour vivre en 2012. C’est essentiellement dans les pays où les revenus sont élevés que l’atteinte au capital naturel est élevé ; par exemple ce sont l’Australie et le Luxembourg qui battent les records pour l’empreinte écologique (par habitant). Il est donc urgent d’inventer un nouveau modèle, et de changer nos habitudes de consommation sans pour autant revenir à nos façon de vivre d’il y a cinquante ans. Les flux financiers doivent être réorientés en faveur de la valorisation de la nature selon Pascal Canfin, directeur du WWF.

Pour les pistes de travail pédagogiques, voir la page d’Eduscol

Visuel de la saisine de l'administration par voie éléctronique
Visuel du bouquet de services académiques

Contacts et services