Histoire et géographie

L’installation sur un Macintosh

Mise à jour : 27 août 2016

Cette fiche a été rédigée sur la base d’une expérimentation faite sur un iMac G3 de première génération (1999, c’est dire...) récemment doté de Mac OS 10.3 (qui tourne honnêtement). Aucun problème ne devrait se poser avec un matériel plus récent ou une autre version de Mac OS X.

1. Décompresser le fichier CARTES.ZIP (à télécharger sur http://ooo.hg.free.fr/cartooo/fichier.html), qui contient la totalité des éléments de Cart’OOo, soit 5,7 Mo en ce moment. La décompression s’opère à l’aide d’un logiciel ad hoc : StuffIt suffit à notre peine.

2. On obtient une dizaine de fichiers en « .zip » qu’il va falloir aussi décompresser, les uns après les autres. Chaque fichier donne alors naissance à trois autres (une triplette) mentionnés comme suit : sg102.sdg ; sg102.sdv ; sg102.htm (« 102 » est bien sûr un exemple : on aura sg103, sg105, sg107, etc. Inutile d’insister davantage). Par précaution, on aura pris soin de créer un dossier sur le bureau (le « Finder »), que vous baptiserez comme bon vous semble : c’est lui qui accueillera provisoirement toutes les triplettes.

3. Une fois ces opérations terminées, on transfère les triplettes obtenues dans le bon dossier, à savoir Gallery. Mais lequel : à examiner les entrailles d’OpenOffice (désormais désigné « OOo »), il s’en trouve deux au même nom (dans « user » et « share »). Gasp donc.

  • a. Comme le tutoriel de Cart’OOo l’indiquait de façon innocente, j’ai tout d’abord placé une triplette dans OOo -> User -> Gallery, rien que pour voir. En lançant OOo, la « Gallery » restait désespérément vide. Aïe donc.
  • b. Restait le deuxième dossier Gallery, caché dans le dossier « Share » sur laquelle on clique. Problème : un message nous interdit tout déplacement (« Impossible de déplacer les éléments : « Gallery » ne peut être modifié », qu’il me fait, l’autre...). L’ignorer superbement, et cliquer sur « Authentifier » : la procédure continue. Rien que du bidon, je vous dis.

Le mot de passe d’administrateur est demandé, qu’on renseigne, et les fichiers prennent place dans « Gallery ».

Il suffit ensuite de poursuivre le transfert, en se contentant de cliquer sur « Authenfier », sans même donner son mot de passe : c’est que la bête est désormais soumise.

4. Toutes les triplettes sont bien au chaud, là il faut (dans le dossier Gallery) ? Alors, il n’y a plus qu’à lancer OOo. On ouvre un fichier (texte si on débute, dessin pour les plus balèzes).

On découvre la Gallery (cliquer sur l’icône complètement à droite de la barre d’outils, ou sélectionner le menu Outils -> Gallery).

Tous les dossiers de cartes apparaissent, y compris le dossier des outils ou figurés (dont on peut adapter la taille, la couleur...).

On complétera l’équipement d’OpenOffice ou de NeoOffice avec Atlas Hist’OOo et Atlas Géo’OOo, toujours sur le même site de Gilles Badufle.

Visuel de la saisine de l'administration par voie éléctronique
Visuel du bouquet de services académiques

Contacts et services